Plan Culte – Le Train Sifflera Trois Fois (1952)

Le Train Sifflera Trois Fois 1

Le Train Sifflera Trois Fois

Tik tok on the clock

De Fred Zinnemann, Avec Gary Cooper, Grace Kelly – 1952


Premier western dont je parle ici. Egalement l’un des rares que j’ai vu dans ma vie. J’avoue que ça m’a jamais trop branché les cowboys et les chevaux, ça galope, ça tire, ça boit puis ça recommence. Ici étrangement c’est l’inverse, ça galope pas beaucoup, ça boit avec modération et ça tire seulement quelques coups. Le tout avec un p’tit truc en plus : j’ai joué au jeu des sosies tout le long du film. Sinon c’est sympa pis c’est en noir et blanc du coup j’le mets dans la sélection du dimanche soir parce que si y’a bien un jour pour regarder du noir et du blanc, c’est bien le dimanche soir. Et le lundi au soleil, oui, il avait tout compris Cloclo (et toi t’as bien compris que je meuble). Explication.

Alors qu’il est sur le point de rendre son badge de shérif pour vivre sa nouvelle vie de mari, Will Kane (Gary Cooper) apprend que Miller, un bandit qu’il avait arrêté il y a quelques années, arrive par le train de midi pour se venger. Au grand malheur de sa femme Amy (Grace Kelly) et de son amie Helen Ramirez (Katy Jurado), Will reste en ville et tente de trouver des hommes pour l’aider à stopper Miller et sa bande…

Le Train Sifflera Trois Fois 2

Notre pauvre shérif Will Kane va donc essayer de recruter des hommes dans ce petit village. Je dis pauvre parce que l’on se rend compte que finalement, même si beaucoup de gens s’accordent à dire que c’est l’un des meilleurs shérifs que la ville ait jamais connus, lorsqu’il s’agit de passer à l’action il y a tout de suite beaucoup moins de monde. J’ai lu quelque part je ne sais plus où qu’à la sortie du film, c’était une sorte de message politique.

Dans les années 50, le maccarthysme était en TT, on fait la chasse aux communistes parce que les russes sont méchants tout ça tout ça tu connais l’histoire (pis si tu connais renseigne toi c’est pas France Culture ici non plus). À Hollywood, pas de raison de pas faire pareil, du coup une liste noire d’artistes à bannir, car potentiellement associés avec les cocos, a été créée. Evidemment, pas mal de gens ont suivi la liste à la lettre et ces habitants, refusant d’aider le shérif, représentaient les professionnels du cinéma dans cette même situation. Bon après si on devait juger son film sur son caractère politique on serait obligé de garder de bonnes bouses et ça on veut pas.

Le Train Sifflera Trois Fois 4

On veut du beau, du bon, du vrai et ça va pas trop mal avec ce film qui, j’avoue, pour un western m’a plutôt surpris parc son calme. En gros, on attend sur un quai de gare pendant 1h30 que le train de midi arrive (High Noon en langue originale, tu comprends, midi voilà voilà) et pour patienter on fait le tour de la ville avec nos personnages. Pas de grosses scènes d’action, de courses poursuites, de carioles qui partent dans le ravin ou d’apaches à choper, c’est calme mais il y a tout de même une pression et une tension croissante qui se font sentir.

C’est marrant mais j’ai eu l’impression d‘avoir de plus en plus chaud à mesure que l’heure fatidique se rapproche, de voir les hommes transpirer de plus en plus à grosses gouttes à mesure que les aiguilles de l’horloge avancent. Celle-ci est la pièce maîtresse, Le Train Sifflera Trois Fois 3celle qui dicte quasi en temps réel l’attente et l’appréhension qui monte à l’approche du train dont on surveille les rails au loin. Lorsqu’enfin sonne midi, la fumée apparaît au loin.

Toute cette histoire du train qui sifflera trois fois si un passager descend ou non est en fait une invention complète de nos traducteurs français qui n’ont apparemment pas voulu faire de lien avec midi. Pour pas que tu te poses de question comme ça au cas où, sur le pourquoi de ce titre, en vrai je suis pas sûr que même eux étaient convaincus parce qu’on aura vu mieux comme traduction.

Ce qui a aussi été traduit c’est la chanson que l’on entend tout au long du film. Cette unique ballade, Do not forsake me, oh my darlin’ en version originale et interprétée en français par Si toi aussi tu m’abandonnes retentit régulièrement. Perso ça finit plus par me peser dessus qu’autre chose elle m’angoisse cette musique y’a pas d’autre mot. Je sais pas si c’est volontaire de faire ce truc, j’ai l’impression d’entendre un cœur battre et c’est assez perturbant…

L’autre truc hyper perturbant (tu vas voir, j’y viens, ça y est c’est le moment des sosies), c’est que j’ai l’impression de connaître tout le monde à l’écran. Truc de fou. Je commence par Gary Cooper, bon j’avoue là ça va pas te parler mais le gars ressemble comme deux gouttes d’eau à mon voisin ! Dingue non ? Je sens que je te perds, attends, y’a mieux.Le Train Sifflera Trois Fois 5

Pour Grace Kelly, bon là j’avoue que j’ai p’tet été influencé mais y’a clairement une ressemblance avec Nicole Kidman (pas étonnant du coup que ce soit Nicole qui ait été choisi pour l’interpréter dans son biopic) ; pour Helen Ramirez, alors là mais c’est Camélia Jordana avec une perruque ; et enfin dans le rôle de Harvey Pell, l’adjoint du shérif joué par Lloyd Bridges, c’est Lorant Deutsch en musclé !

Voilà tout ça pour ça, tu te dis que t’as bien fait d’attendre. Y’a un dernier truc dont je voulais parler, il me reste encore quelques mots donc autant les utiliser pour parler de trucs un peu plus utiles que mes sosies à la con ; c’est justement le rôle des femmes. Et ben j’étais sur le cul quand j’ai vu ce qu’il leur était réservé.

Amy, la femme du shérif, n’est pas juste coltinée au rôle de gentille et docile, qui fait ce qu’on lui dit de faire. Au contraire, elle va se rebeller contre Will, lui faire comprendre qu’il est complètement con de s’exposer au danger comme ça à rester dans sa ville (en même temps il est complètement con de s’exposer au danger comme ça à rester dans sa ville) et même aller jusqu’à le quitter s’il ne l’écoute pas. Alors évidemment il va pas l’écouter (sinon y’a pas de film, hé, pas con le Will) mais on voit quand même qu’il fait pas forcément le malin, et va même se mettre à supplier pour obtenir de l’aide.

Le Train Sifflera Trois Fois 6

L’homme tombé de son piédestal tandis que la femme, l’autre femme Helen Ramirez, est en position de force. Femme d’influence et gérante du saloon de la ville, c’est surtout une femme d’origine mexicaine et ça m’a donc d’autant plus surpris de voir pour un film aussi vieux une telle ouverture d’esprit. Je pense que rien que pour ces points assez incongrus des westerns, celui-ci vaut le coup. Une antithèse à tous les bourrins du monde qui veulent construire des murs avec leurs pioches et leurs marteaux alors que finalement, c’est plus sympa de construire des trains !

Conclusion : Un western pas tout à fait comme les autres, et donc aussi intéressant que les autres !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s