L’Ouest Américain – Souvenirs et déambulations dans San Francisco…

San Francisco US 6

En ces temps de grisaille et de pluie (en même temps c’est l’hiver Thomas tu t’attendais à quoi…), il existe un endroit où, même si le ciel est plein de nuages, il fait tout de même beau. Un endroit hors du temps, comme une bulle magique et délicate qu’on n’oserait exploser. Oui, je me lance dans la poésie en cette fin d’année, pour te parler de la plus belle ville du monde à mes yeux, une ville où la lumière n’est nulle part comme ailleurs (enfin, dès que le soleil daigne pointer le bout de son nez au travers de la brume environnante…) ; je te propose de t’emmener à…

San Francisco !!!

Et le tout en musique bien évidemment !

San Francisco Bouffe 6
L’ancêtre de Spotify

Point de départ du road-trip de 3 semaines sur la côte ouest des Etats-Unis (résumé rapide de ces trois semaines juste ici), on a eu la chance de découvrir pendant trois jours (quand on avait pas la tête complètement dans le coaltar avec le décalage horaire…) une grosse ville, pleine de collines à faire tourner la tête, de rues incroyablement quadrillées, et d’emblèmes qu’on a déjà vu au moins une fois dans les films ou à la télé, qui lui font amplement mériter encore une fois son titre de plus belle ville du monde.

Je ne vais pas avoir la prétention de raconter tout ce qu’il faut y voir, surtout à cause du fait que c’était il y a maintenant sept ans et donc ma mémoire commence à être un peu lancinante…N’empêche, il reste toujours les photos et j’avais très envie de me replonger dans cette atmosphère si particulière.

San Francisco US 8

Je n’ai pas non plus envie ici de faire un résumé détaillé, quoi voir en tant de journées, comment se déplacer, où aller, quels prix, quels horaires…tout ça parce que je pense que si tu veux les infos ça n’a jamais été aussi simple de les trouver sur internet #googleesttonami ! Voilà plutôt une visite accéléré avec les principaux points de vue de la baie, et un aperçu de l’ambiance qui règne au mois de juillet, bref te donner mes impressions et mes souvenirs ce qui ne vas pas du tout être intéressant pour toi mais en fait je fais ce que je veux !

Et pour bien commencer évidemment, voici la carte d’identité de la ville !

Pays Etats-Unis
Etat Californie
Ville San Francisco
Surnoms SF ; Frisco ; La Ville sur la Baie ; Brouillard City ; Everybody’s Favorite City
Nombre d’habitants 885 000 (pas loin de Marseille)
Superficie totale 600 km²
Superficie marine 480 km²
Superficie terrestre 120 km² (la moitié de Marseille)
Gentilé Franciscanais, Franciscanaises
Langue officielle Anglais
Monnaie Dollar américain (1 € = 1,13 $)
PIB de la baie 500 Milliards US $ (pas loin de la Suisse !)
Maire    London Breed
Heures de vol depuis Paris 11h30
Décalage horaire par rapport à Paris -9h
Nombre de collines 43
Nombre de festivals de cinéma par an 38
Nombre moyen de tremblements de terre 1700

Mais j’te rassure, c’est principalement des petites secousses donc on ne sent rien !

Finalement, comparé au reste des Etats-Unis, San Francisco n’arrive qu’en 13ème position des villes les plus peuplées. C’est assez surprenant vu sa renommée, culturellement équivalente à celle de New-York mais près de 10 fois moins peuplée. Je crois que c’est ça aussi qui permet de s’y sentir bien à SF, la ville étant à taille humaine (exceptés les immenses buildings du centre financier !)

San Francisco US 2
Dans la plus hauuute tour du plus hauuut donjon…

Il faut après s’évader au-delà des ponts de la ville, notamment du fameux Golden Gate, pour connaître toute l’aire urbaine de la ville qui elle augmente facilement la population à.…7 millions de personnes ! Mais si on venait à Paris pour visiter Clichy-sous-Bois ça se saurait !

Au programme de cette itinérance mémorielle donc, ballade en tramway sur les buttes, premières expériences culinaires états-unienne, petit séjour en prison et enfin on monte tout en haut pour observer tout ça !

 

  • Le Golden Gate Bridge : commençons par le commencement

Evidemment, quand on pense à San Francisco, on pense à son fameux pont, le Golden Gate Bridge…et je crois bien que c’est le premier truc qu’on est allé voir ! Traversant le détroit qui mène de la baie de San Francisco à l’océan atlantique, il est debout depuis plus de 80 ans et c’est franchement très impressionnant.

San Francisco Golden Gate 3
Wow.

Malheureusement, difficile en ce mois de juillet de l’apercevoir sous un rayon de soleil : chaque été c’est la même rengaine dans la ville, l’extrême chaleur des terres californiennes versus l’air froid venant de l’océan nord-atlantique, ça fait une ville sous les vents et sous le brouillard d’où son surnom de Fog City !

184
Si, j’te jure, c’est bien lui là-bas !

Il existe des dizaines d’endroits d’où observer le pont : à gauche ou à droite ; d’un côté ou l’autre de la baie ; de dessus en voiture ou de dessous en bateau ; depuis le haut d’une tour ou d’une colline. Pour s’en approcher le plus près possible, le mieux est encore de longer la Golden Gate Promenade du Palace of Fine Arts jusqu’à Fort Point, un ancien bastion militaire. Toute cette balade permet d’avoir de  beaux points de vue sur le pont et lorsqu’on arrive enfin à son pied, on a vraiment l’impression d’être tout petit.

San Francisco Golden Gate 1
D’un côté…
San Francisco Golden Gate 5
…ou de l’autre…
San Francisco Golden Gate 4
…de dessus…
San Francisco Golden Gate 2
…et de dessous !

 

  • Petit manuel des transports en communs à SF :

San Francisco Lombard Street 3
Règle n°1 : utiliser tout l’espace disponible

Pour se déplacer dans les rues, le meilleur moyen est encore de faire un saut dans les années 1900 en empruntant l’autre symbole de San Francisco (en vrai il y en a encore des dizaines de symboles pour cette ville donc si je commence à dire ça à chaque fois…), les Cables Cars !

San Francisco Cables Cars 3
Règle n°2 : quand y’a plus de place, emprunter le petit train de la mine

L’ancêtre du tramway est en activité dans cette ville depuis presque 150 ans et ça fonctionne toujours aussi bien…en tout cas pour les touristes ! L’âge d’or des Cables Cars n’aura en effet duré qu’une trentaine d’année, avant d’être remplacés par les plus performant (et surtout beaucoup moins chers) tramways. Aujourd’hui, sur les dizaines de lignes qui existaient à l’époque (entre 1870 et 1900 notamment), seulement trois subsistent !

San Francisco US 7
Règle n°3 : profiter de la vue !

Pour l’instant, en empruntant ces véhicules assez atypiques, on peut s’épargner de devoir grimper les (très) pentues buttes de la ville…c’est pas là-bas qu’il faut s’amuser à vouloir rouler en vélo !

San Francisco Cables Cars 4
Allez grimpe Michel !

Le plus drôle quand on arrive au terminus des lignes c’est de voir comment la voiture repart dans l’autre sens : tout simplement en pivotant directement au sol !

San Francisco Cables Cars 1
Allez tourne Michel !

Toute une organisation, et il est possible de visiter le musée des Cables Cars pour voir les impressionnants systèmes de tractions des câbles.

San Francisco Cables Cars 5
Allez tracte Michel !

Ces trois lignes desservent ainsi tout le centre historique situé à l’est de la ville, mais pour aller voir le grand Golden Park (et son jardin japonais) ou la vue depuis la colline de Twin Peaks, il faudra trouver d’autre moyens !

  • Particularités et incongruités des rues quadrillées :

Impossible de lister tout ce qu’il y aurait à voir dans ce dédale de rue. Impossible non plus de ne pas se paumer et de louper un bloc lorsqu’on veut aller d’un point A à un point B tellement tout se ressemble. Mais impossible également de s’ennuyer, chaque quartier semblant avoir ses particularités, à tel point que chacun semble former un village complètement à part.

Le plus sympathique, et le plus original c’est encore Chinatown, qui est, à San Francisco, le plus ancien quartier chinois de toute l’Amérique du nord, fondé vers les années 1850 !

San Francisco Chinatown 1
« Les gars, on évite les clichés, hein ? »

En plein centre-ville, d’un coup d’un seul on se retrouve au milieu de dizaines de lampions, de boutiques de gris-gris et de restaurants asiatiques, et surtout d’idéogrammes un peu partout, même pour désigner les noms des rues !

San Francisco Chinatown 4
Quand on dit à Valérie Damidot : « Je veux un thème chinois, mais discret ! »

Parmi toutes ces rues justement, juste au sud de Chinatown, se trouve Lombard Street. Enfin, sur toute la longueur de Lombard Street seule une proportion d’un bloc est connue, comme étant la route la plus tortueuse des Etats-Unis…pour preuve !

San Francisco Lombard Street 2

À l’origine, la pente de cette route était de près de 27% et, dans les années 20, le propriétaire a eu cette idée originale afin de réduire l’inclinaison. Maintenant la route est à sens descendant unique (déjà que pour la monter à pied c’est pas facile alors avec leurs immenses 4*4…) et sert plus de photo de carte postale qu’autre chose !

San Francisco Lombard Street 6
Faut toujours qu’ils en fassent des caisses…

L’autre photo de carte postale justement, que tu as surement déjà dû voir, c’est celle-ci :

San Francisco Maisons victoriennes 4
« Ah ouiiiiiiii…eh…nan en fait ça me dit rien du tout. »

Elle a été prise près du parc Alamo où se trouvent ces jolies maisons surnommées les Painted Ladies. Ce genre de bâtisse de style victorien, on en trouvait pas mal dans la ville au début des années 1900 et encore aujourd’hui on peut en croiser dans les rues. Celles-ci sont les plus connus parce que derrière se dégage d’une manière assez irréelle la skyline des gros buildings du centre financier de San Francisco…

Dernier quartier dont j’ai envie de parler, celui de Fisherman’s Wharf, le quai des pêcheurs !

San Francisco Fisherman's Wharf 6

En prenant le Cable Car de Powell/Mason jusqu’à son terminus, on arrive directement au bord de la baie.

San Francisco Fisherman's Wharf 1
Dans le port de Frisco…

Plus qu’un simple quai, c’est tout un quartier très touristique qui s’étend le long de la côte où l’on trouve plein de restaurants, de boutiques, de jeux…bref plein de trucs dont je me fous !

San Francisco Fisherman's Wharf 2
Ça va y’a un gros bateau quand même

Heureusement on ne vient pas que pour ça, mais également pour voir de plus près quelques lions de mers se prélasser sur les bancs de bois. Hésite pas à crier bien haut et fort « Des phoques ! Des phoques ! », les américains adorent !

San Francisco Fisherman's Wharf 4
Par contre ils se la pètent grave

Le quartier en lui-même n’est pas si intéressant que ça mais c’est d’ici que partent les bateaux pour LE meilleur truc à faire lorsqu’on est à San Francisco…

  • Passage par la case prison :

Dans la baie de SF, une île un peu particulière qui se voit de loin.

San Francisco Alcatraz 1
Si je cours et je saute tu crois que j’y arrive ?

Sur cette île, une prison un peu particulière, mondialement connue : Alcatraz.

San Francisco Alcatraz 10
En vrai, si on fait abstraction que c’est une prison, c’est assez joli non ?

À l’origine dotée d’un phare, c’est à partir des années 1870 que le site fut officiellement désigné comme prison, et l’est resté pendant près de 100 ans. Aujourd’hui c’est un lieu très touristique et l’on peut visiter à notre tour les couloirs et les cellules où a, entre autres, été enfermé Al Capone.

San Francisco Alcatraz 7
#soiréeprison

Depuis le port, des ferrys partent régulièrement pour l’île et après tout un passage sur la ronde extérieure de la prison, on peut enfin pénétrer là où étaient enfermés les prisonniers.

San Francisco Alcatraz 3
La croisière s’amuse moyennement

Avec un audioguide plutôt bien foutu (et c’est rare quand c’est bien foutu un audioguide), on peut apprendre tout l’historique de la prison, les histoires des anciens gardes et détenus mais surtout, le plus intéressant, les tentatives d’évasions et les révoltes qui ont eu lieu sur ces neuf petits hectares de terre.

Sur une trentaine de tentatives, seuls cinq ont « potentiellement » abouties, car personne n’a pu affirmer qu’après s’être échappés de l’enceinte, les évadés aient pu rejoindre le continent à la nage. Vu la force des courants autour et la fraîcheur de l’eau, c’était quasi mission impossible (tous les autres se sont fait rattraper ou tuer).

San Francisco Alcatraz 8
Et la prochaine fois je t’emmène à Fleury-Mérogis !

L’évasion la plus célèbre, un peu comme dans les films, est celle de trois détenus qui ont passés plus de 6 mois à creuser derrière la grille de ventilation de leur cellule un tunnel menant jusqu’à l’extérieur. Le 11 juin 1962, après avoir fabriqué une fausse tête pour mettre à leur place dans leur lit, ils sont partis en pleine nuit…et on ne les a jamais retrouvés !

San Francisco Disparu

Pour une visite de prison, c’était beaucoup moins glauque que ça peut sembler l’être (même si on reste trèèèèèèèèèèèèès content de pouvoir sortir, nous, au bout de quelques heures !) et ça reste un de mes souvenirs préférés de San Francisco ! Et oui je suis totalement normal !

  • La Coit Tower : aller plus haut

Voilà la dernière étape franciscaine de cette journée, la Coit Tower !

San Francisco Coit Tower 1
En fait c’est la Tour de Pise mais pas penchée. Aucune originalité ces Amerlocs.

Tout au bout de Lombard Street (tu sais, la rue zarbi), se dresse sur près de 64m (et déjà en haut d’une colline donc ça fait très très haut) cette tour de 90 ans. À l’intérieur plusieurs peintures dont bon, on peut passer devant sans s’en rendre compte, et tout en haut de l’escalier un pont d’observation qui permet d’avoir une vue sur la ville à 360° ! Et là, on reconnait tout ce dont j’ai pu parler pendant ces quelques lignes…

San Francisco Coit Tower 3
Le Golden Gate au loin dans la brume…
San Francisco Coit Tower 4
…le centre touristique et la Lombard Street à droite au loin…
San Francisco Coit Tower 6
…le centre financier…
San Francisco Coit Tower 2
…et enfin la jetée et Alcatraz !

 

  • Boire et manger, c’est bon pour la santé :

On a quand même beaucoup marché pendant ces quelques jours, il faut penser à bien s’alimenter (ouais je consulte aussi sur Doctissimo de temps en temps). Et finalement on se rend compte assez vite que si les clichés existent, c’est pas pour rien…

San Francisco Bouffe 4
Premier repas en terre américaine…

C’est gros c’est gras…mais c’est bon ! Dans ces diners vraiment typiques, c’est évidemment la fête au burger et au milkshake, tout en simplicité et en légèreté.

San Francisco Bouffe 1
J’avoue, ça c’est joli

De même, l’autre truc sympa à faire si on a une voiture à SF c’est de partir au nord de la ville dans la Napa Valley, région viticole la plus célèbre des Etats-Unis, à tel point que c’est aujourd’hui la deuxième destination touristique de Californie…après Disneyland ! Les vins de la région y sont vraiment très réputés, presque autant que certains vins français, et lorsqu’on arrive, on peut en profiter pour y goûter mais surtout enfin profiter du soleil…

San Francisco Napa Valley 2
C’était quand même chiant cette brume !

 

  • Un peu de cinoche pour finir la brioche :

Encore et toujours, revoilà ton moment préféré, une escapade cinématographique dans les rues de Frisco !

Impossible de résumer tout ce que San Francisco a pu inspirer, déjà rien qu’en terme de chansons. Je t’ai mis en intro une reprise d’une viiiiiiiiiiiiielle chanson de Nicolas Peyrac, mais évidemment avant tout c’est Maxime Le Forestier avec sa maison bleue (que l’on peut voir au 3841 de la 18ème rue dans le quartier de Castro) qui décroche la palme d’or du culte.

San francisco 1.jpg
En vrai la maison était devenu verte entre temps et ils l’ont faire re-repeindre en bleu !

Ensuite niveau culte, c’est des dizaines et des dizaines de films qui ont pris place dans les rues de cette ville. Du Sueurs Froides d’Alfred Hitchcock, tourné au pied du Golden Gate et dans le quartier de Nob Hill ; à l’Inspecteur Harry avec Clint Eastwood et Zodiac de David Fincher, tous deux évoquant l’affaire du tueur du Zodiaque, un tueur en série qui a sévi en Californie dans les années 60-70 ; en passant par Bullit et sa course poursuite intense dans les rues pentues ; et enfin par l’Evadé d’Alcatraz, abordant l’évasion de 1962.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le symbole de la ville, son pont immense, a lui souffert pas mal de fois. En même temps c’est tentant, il est trop beau pour être vrai ce pont donc autant lui casser la gueule dès qu’on peut ! Ainsi, Godzilla est passé par là pour tout péter ; les singes de La Planète des Singes : Origines l’ont envahi pour y livrer bataille contre les forces de police ; dans X-Men : L’Affrontement Final, Magneto s’est dit que ce serait une très bonne idée de l’utiliser comme pont…pour aller jusqu’à Alcatraz (alors que le mec VOLE !) ; lorsque la faille de San Andreas a décidé qu’il était temps de déclencher LE tremblement de terre responsable de la fin du monde, c’est évidemment le pont qui en fait les frais dès le début ; et enfin, en bonus tout en effets spéciaux du plus mauvais goût, c’est une pieuvre géante et un requin géant qui ont littéralement bouffé le pont, une première fois en 1955 dans Le Monstre vient de la mer, et une seconde fois en 2009 dans le champion toute catégorie des nanars, Mega Shark VS Giant Octopus !

San francisco 12.jpg
Pauv’ pont qu’a rien fait en plus…

San Francisco a également inspiré quelques séries qui sont venus y poser leurs caméras, seule condition avoir obligatoirement un chiffre dans leur titre comme Sense8 ou 13 Reasons Why. C’est faux bien évidemment puisque parmi les autre séries, celle qui m’a le plus marqué et occupait mes après-midis de week-end c’est la géniale Monk avec Tony Shalhoub qui jouait un ancien détective alors consultant pour la police de San Francisco, mais atteint d’une quantité impressionnante de TOC plus improbables les uns que les autres.

San francisco 17
Complètement zinzin

Enfin, puisqu’il faut bien que je développe un moment ou à un autre, voilà trois films que j’ai sélectionné pour une raison toute simple : je les adore !

Sister Act : de Emile Ardolino, avec Whoopi Goldberg – 1992
San francisco 13.jpg
I will follow hiiiiiiim !

Oh Happy Days ! Un des meilleurs films de Whoopi Goldberg (qui a donné une suite un peu moins bonne) où celle-ci va devoir se cacher dans un couvent à SF car elle été témoin d’un meurtre. Le choc entre cette chanteuse dépravée et les bonnes sœurs plus ou moins coincées donne un film de folie où tout le monde chante et danse sur des airs endiablés de Jésus Marie et Joseph…et perso je ne m’en lasse jamais ! On peut passer devant l’église qui a servi de décor à celle du film, la St Paul’s Catholic Church située au 221 Valley Street !

Madame Doubtfire : de Chris Colombus, avec Robin Williams, Sally Field – 1993
San francisco 14.jpg
C’est dingue ce qu’on y croit. R.I.P. Robin !

Tout juste un an après Whoopi, c’était au tour de Robin Williams d’investir les rues de San Francisco pour un film tout aussi culte que le précédent. Celui-ci va se déguiser en gouvernante afin de se faire embaucher par son ex-femme et s’occuper de ses enfants. Le film se passe dans une grande maison encore visible en plein centre-ville au 2640 Steiner Street. Robin Williams est absolument génial et hilarant dans son costume grotesque et c’est un film merveilleux sur la famille…je regrette toujours qu’il nous ai quitté aussi tôt !

Vice-Versa : de Pete Docter – 2015

San francisco 16

Et oui ! Pour fini cette section, je te propose un film d’animation, l’un des dernier Pixar qui se déroule à SF. C’est même tout le principe de l’histoire, la petite Riley voyant sa vie  chamboulée lorsque son père est muté dans la grande ville. On suit ainsi les aventures des ses cinq émotions (Joie, Tristesse, Peur, Colère et Dégoût) qui naviguent dans son cerveau et essaient de l’aider à traverser ce moment…

San francisco 15

Plusieurs plans de la ville sont recréés comme notamment, maintenant que tu l’as bien vu, la fameuse Lombard Street ! Et évidemment comme tous les Pixar, c’est un régal autant pour les yeux que pour son histoire, plein d’inventivité, d’humour et de larmichettes qu’on verse sans s’en rendre compte !

 

Voilà un rapide résumé de cette magnifique ville qu’est San Francisco…est-ce que j’ai déjà dit que c’était la plus belle ville du monde ? Un dernier coup ça peut pas faire de mal ! J’espère t’avoir donné autant envie que moi d’y retourner un jour, et en attendant je te dis à bientôt pour de nouvelles expéditions !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s