Coup d’un Soir – Santa & Cie (2017)

Affiche

Santa & Cie

Santa’s coming for us

De Alain Chabat, Avec Alain Chabat, Pio Marmaï, Golshifteh Farahani – 2017


Ce qui est bien avec Alain Chabat, c’est qu’on ne prend jamais de risque. Moi on me dit que y’a un film, un clip ou même une pub où Alain Chabat joue, dit un mot ou ne serait-ce que fait la cuisine de la cantine, c’est bon j’suis fan ! Et même si j’apprends demain qu’en fait Alain Chabat c’est juste Xavier Dupond de Ligonès déguisé ou, même pire, que c’est le mec qui a inventé ces pu***** d’écouteurs à la con qui s’emmêlent par la simple force du Saint-Esprit, ben vu qu’il a fait Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, je pourrais même pas lui en vouloir. Je m’emballe (comme un cadeau) p’tet un petit peu vu que c’est pas non plus du niveau des gaulois, mais c’est déjà vachement bien ! Explication.

Santa (Alain Chabat) prépare activement Noël avec sa femme et ses lutins…jusqu’à ce que ceux-ci tombent tous malades en même temps à trois jours de distribuer les cadeaux ! Pour les soigner, il doit en urgence se rendre sur Terre pour trouver de quoi les soignes : de la vitamine C !

Santa & Cie 2

Je crois pas qu’il y ait eu un film de Noël aussi réussi depuis quelques années. Dans un autre style il y avait bien le Pôle Express…mais bon c’était y’a 14 ans (déjà), ça commence à dater un peu ! Il était bien ce film aussi non ? Ici on laisse un peu de côté l’aventure en elle-même pour faire un film beaucoup plus familial et, j’ai envie de dire, français.

Faut le dire, pour un film fait ici, les effets spéciaux sont absolument géniaux, que ce soit dans l’atelier de Santa avec tous les lutins, les peluches moutons qui explosent comme du pop-corn, et évidemment le traîneau avec ses rennes supersoniques. Mais finalement c’est seulement une petite partie du film, et le reste se concentre plus sur l’arrivée du Père Noël sur Terre, à Paris plus particulièrement, et à sa rencontre avec une famille. Un Indien dans la ville version Noël en fait.

Santa & Cie 1

D’abord embarqué par la police après avoir saccagé une pharmacie à la recherche de vitamine C (en même temps il a l’air complètement zinzin !), il fait la rencontre de Thomas (Pio Marmaï) puis de sa femme Amélie (Golshifteh Faharani) et de ses enfants qui vont alors se mettre à l’aider pour trouver 92 000 tubes de vitamine C. Après avoir passé le choc que oui, c’est le vrai Père Noël.

Bon du coup ce qui me gêne avec tous ces films où le Père Noël existe c’est que finalement sur Terre aucun parent n’y croit. MAIS ALORS QUI C’EST QUI EMMÈNE DES CADEAUX ???? Faut être réaliste deux minutes, si t’as des cadeaux qui apparaissent comme par magie en pleine nuit chez toi, c’est soit que le Père Noël existe, soit qu’un mec s’est introduit chez toi le 24 au soir pour poser des paquets. Dans les deux cas c’est flippant et faut changer les serrures. Mais que fait la police ?

L’histoire est donc plus celle de l’adaptation d’un Père Noël complètement déconnecté du monde (il ne connaît pas l’argent, l’achat ou la vente) ou même des humains (tout ce Santa & Cie 3qu’il connait des enfants c’est qu’ils dorment sagement la nuit sans bruit) qui va devoir se faire accepter le temps que son problème soir réglé. Bon et là finalement c’est assez classique j’ai trouvé.

Evidemment il va faire des conneries, évidemment il saccage la maison, évidemment il a l’air d’un fou et c’est assez attendu, mais le plus surprenant c’est à quel point le couple qui l’accueille prend ça bien. Alors oui t’as le Père Noël sur ton toi c’est cool c’est classe t’en fais une story Insta mais si j’étais à leur place, il serait pas resté longtemps vu comment il est insupportable ! Il faut que ça aille vite vite vite, il ne comprend pas et ne semble pas comprendre la vie de cette famille…et puis acheter autant de tubes de vitamine C…mais ça doit coûter un bras ! Il a de la chance d’être tombé à Paris Papa Noël…

Bref, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, mais en même temps c’est ça Noël ! J’aurais bien aimé avoir une crise de conscience ou de couple entre Thomas et Amélie pour avoir un plus de consistance et rendre le tout plus crédible mais faut croire que ce sera pour une prochaine fois. Comme ce sera pour une prochaine fois qu’on aura des enfants qui savent jouer au cinéma.

Heureusement que le reste du casting est là pour sauver les performances des gamins (aaaaaaaaaaah c’est gênant tellement c’est mauvais), Alain Chabat en premier, Pio et Golshifteh en deuxième, mais aussi tout le casting de copains qu’il a réuni, avec Audrey Tautou géniale comme d’habitude en Mère Noël, le duo du Palmashow Grégoire Ludig Santa & Cie 5et David Marsais en flics très drôles, des apparitions furtives de Thomas VDB, Kyan Khojandi et Patrick Timsit, et surtout, caché sous une grosse barbe, Jean-Pierre Bacri hilarant et reconnaissable juste à sa voix !

Alain Chabat c’est enfin le maître incontesté des jeux de mots à la cons et là il s’est fait plaisir : « j’suis pas le dernier des flocons », le très bon « lutin de merde ! » ou encore « Ralph, le rennes » (tu l’as celle-là ?) En vrai c’est une avalanche (ahah) de bons mots et de dialogues coupés comme il sait si bien le faire et c’est qui rend le film aussi drôle ! Entre ça et une bonne dose de magie, tous les ingrédients du bon conte de Noël sont réunis et finalement…c’est suffisant !

Conclusion : 8/10

Un bon film de Noël, qui manque un peu de cohérence avec l’histoire de cette famille, mais qui vaut le coup d’œil pour sa magie et son humour !

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s