Sud de France – Une journée à Carcassonne (2017)

Cette semaine, j’ai envie de partir dans le sud.

Carte

Il fait beaucoup trop gris et froid pour que je reparle de l’Islande, on a assez de givre sur les pare-brises et de vent sur les routes pour que je m’inflige en plus de devoir parler de températures que l’on trouve à Aurillac et de neiges sur les bas-côtés. Alors j’ai décidé d’aller voir une belle ville entre Toulouse et Béziers, une ville qui sent bon le Moyen-Âge, le Catharisme et le cassoulet, j’ai nommé bien évidemment :

CARCASONNE !!!!!!

Carcassonne c’est d’abord un énorme coup de cœur complètement inattendu. J’y allais en me disant que j’allais voir des grosses murailles et des tourelles, bien sympathique mais pas non plus oufissime, après tout un château c’est un château et je pensais qu’en ayant vu celui de Faverges, la ville juste à côté de chez moi, j’avais tout vu.

Château_de_Faverges_(entrée).jpg
L’est-il pas beau le château de Faverges ??

Spoiler alerte : j’avais faux.  J’te rassure, il est bien beau celui de Faverges (puis y’a un super musée des papillons géré par le prof d’allemand du collège d’Ugine où j’allais gamin, si c’est pas de l’anecdote de compèt ça je sais plus quoi faire).

Mais quand même, je dois avouer que par rapport à mes petits ducs de Savoie la famille Trencavel, qui s’occupa de la gestion de la Cité de Carcassonne, ben ils jouaient pas vraiment dans la même cour (de château). Je t’emmène donc pour une journée entre ces murs et avant toute chose, un petit tableau d’intro !

Ville Carcassonne
Département Aude
Nombre d’habitants 46 000 (7 000 à Faverges…)
Superficie 65 km² (26 km² pour Faverges !)
Altitude Entre 80 et 250m
Surnom Pucelle du Languedoc
Gentilé Carcassonnais/Carcassonnaises
Maire Gérard Larrat (Fabian)
Heures de train depuis Paris 6h
Nombre de touristes par an Environ 2 millions
Âge de la Cité 2500 ans (12 de moins que Michel Drucker)
Personnalité née à Carcassonne Olivia Ruiz (Remember La Femme Chocolat ?)

Carcassonne c’est une ville double, ou plutôt une ville dans une ville, avec comme pièce chef d’œuvre de cette ville, l’imposante Cité de Carcassonne, ensemble fortifié grand comme 15 terrains de foot et classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1997 mais debout depuis près de…2500 ans ! Aujourd’hui il ne reste plus qu’une soixantaine d’âmes vivant encore au jour le jour à l’intérieur des murailles.

L’autre partie, c’est la ville basse, ou en tout cas la ville plus récente, aussi appelée Bastide Saint-Louis. Centre marchand hyper quadrillé et organisé, en comparaison de la fourmilière en haut de sa colline, c’est ici qu’habitent la grande majorité des Carcassonnais depuis sa construction en 1247. Je vais être honnête, pour y avoir passé seulement quelques heures, je n’ai pas eu le temps de m’y attarder donc je n’ai pas grand-chose à dire dessus…mais en même temps, si on vient à Carcassonne c’est avant tout pour sa Cité !

IMG_3930

C’est après une longue et harassante route de près de 7h qu’enfin, là-bas au loin, surgissent les remparts de la Cité. Près de 3km de muraille, 52 tourelles tout autour, et au milieu, une vielle ville magnifique. Seul ombre au tableau, il fait pas beau. La pluie sur les briques, ça rend tout de suite ça moins attrayant mais allez, on embarque les parapluies et les capuches pour commencer cette journée par une visite guidée de l’Office du Tourisme !

Pour une dizaine d’euros on peut faire différentes balades dans les rues pavées et pour avoir faire la visite complète (comme les crêpes), passant par les lices, le puit, la basilique et jusqu’au château, ça vaut le coup ! Je tire mon chapeau à Mamie Endurance qui nous a trimbalés dans toute la ville, tenant d’une main sa pile de classeur, essayant de l’autre main de pointer quelques obscurs dessins sur les murs, tout en essayant de se protéger tant bien que mal avec son écharpe de la pluie qui nous fouettait le visage ! Un âme généreuse du groupe lui a tenu son parapluie au-dessus de la tête mais étant approximativement six fois plus grand qu’elle, l’eau qui rebondissait sur le parapluie tombait ensuite délicatement…dans son cou !

Guide
Notre guide…

Pendant 2h donc, malgré les conditions climatiques de l’enfer, elle a pu nous emmener faire le grand tour de la Cité, des portes romaines de l’enceinte jusqu’au château royal…allez c’est parti !

  • Légende et boustifaille : une belle entrée en matière

IMG_3929
La bonne Dame Carcas !

J’ai envie de commencer par la légende bien connue de la ville parce que dès l’entrée de la Cité se trouve cette statue bien en chair. La bonne dame là, c’est Dame Carcas, prétendue maîtresse des lieux au début du 9ème siècle et qui aurait résisté au siège de Charlemagne, voulant conquérir la ville alors sarrasine (comme la farine). L’assaut aurait duré pendant teeeeeeeeeeeeeeeeeellement longtemps qu’il ne resta bientôt plus qu’un petit cochon et quelques grains de blé dans la Cité pour nourrir tout le monde. Mais au lieu de faire un dernier festin, Dame Carcas a eu une idée : engraisser Porcinet avec le blé restant et le balancer au-delà des remparts, jusque dans les camps en face !

Elle voulait ainsi faire croire à l’ennemi qu’ils avaient tant et tant de nourriture qu’ils pouvaient se permettre d’en jeter littéralement par les fenêtres. Alors là tous les vegans se sont mis à gueuler y’a eu des manifs #Balancepastonporc Charlemagne s’est dit que c’était cuit de son côté, vu que eux non plus ils avaient plus rien à becqueter, et ils sont repartis bien gentiment la queue en tire-bouchon. Carcas aurait alors fait sonner les cloches des églises pour rappeler Charlemagne et lui proposer la paix, d’où l’on tire, tu l’as bien compris vu que t’es pas le dernier des cons, « Carcas sonne » !

catapult

Sympatoche non ? Ouais t’as raison, sauf pour le cochon. Déjà qu’on les bouffe jusqu’à l’os, si en plus on se met à en faire des projectiles, si jamais c’est eux qui sont les boss en Enfer je crois bien qu’on est foutu.

La parenthèse historique se termine ici, j’vais pas non plus commencer à te faire un cours Wikipédia, faut être honnête si tu viens là c’est plus pour voir les photos pour savoir si éventuellement, un jour, ça vaut le coup de venir jeter un œil par-là, mais sinon mon blabla tout le monde s’en fout. J’ai pas raison ?

  • Enceinte et grosses caisses : les lices et les rues

Après avoir traversé la Porte Narbonnaise (qu’on appelle comme ça parce qu’elle est en direction de Narbonne héhé pas con les cochons) et son pont-levis, on arrive dans les lices.

IMG_3847
La Porte Narbonnaise…
IMG_3848
…et son pont-levis !

Les lices (ou les poux en anglais), c’est l’espace qu’il y a entre les remparts situés au niveau de la Porte Narbonnaise, et ceux de la Cité en elle-même. Parce que oui, une seule bardée de remparts c’est pour les bébés ça, ici c’est des BONHOMMES alors BOUM, sous Louis Bâton-Croix, une deuxième enceinte est construite à environ 50m de la première, elle datant de l’époque gallo-romain. L’histoire a démontré que finalement c’était pas une si mauvaise idée que ça vu que la Cité n’a jamais été prise, d’où son fin surnom de Pucelle du Languedoc (et c’était pas faute de lui envoyer des coups de gourdins dans les portes !)

IMG_3928

On peut s’y balader dans ces lices mais finalement sous la pluie ça nous a pas tant tenté que ça #tumétonnesRobert. Du coup on est rentré dans la forteresse intérieure pour découvrir les vielles rues et ses pavés. Ça devait être jour de réunion de tous les richards de France et de Navarre, puisqu’à peine la grande porte passée, on a failli se faire écraser par au moins une trentaine de petites voitures décapotables pas dégeus du tout mais qui ne doivent pas non plus avoir la masse de gilets jaunes dans la boîte à gant.

IMG_3922

Les rues de la Cité sont finalement peu nombreuses et c’est assez facile de se repérer même si tout se ressemble, car on retombe toujours sur les mêmes points de repères. Par contre quand je vois la taille qu’elles font, je me demande qui est assez fou pour venir s’engouffrer ici avec sa Porche Cayenne.

  • Poisson et macarons : la Basilique Saint-Nazaire

IMG_3921

IMG_3858
Quand tu vois quelqu’un manger une pizza à l’ananas

L’instant Turbo étant passé, on arrive après tout assez rapidement au monument le plus imposant à l’intérieur de cette Cité, la basilique Saint-Nazaire. Située à l’extrême sud par rapport à l’entrée, c’est un truc immense, qu’on ne voit qu’au dernier moment après s’être faufilé dans les petites rues, et qui est très belle autant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

IMG_3852

Ce jour-là, c’était une journée un peu spéciale parce que la basilique était REMPLIE à ras bords de fleurs blanches et roses. Alors on s’était dit que y’allait avoir un mariage de folie (avec un repas de folie aussi vu que depuis les remparts, on pouvait espionner l’hôtel juste à côté où était en train de se préparer les tablées de macarons et de petits fours), donc on a attendu attendus…attendus…attendus…qu’ils sortent et lorsqu’enfin les portes se sont ouvertes…

Simba.gif
…UN BÉBÉ !

Eh non. C’était pas un mariage, juste un baptême. Mais qui a dû coûter le prix de quatre mariages. Du coup les décapotables du matin finalement c’était soft par rapport à ça.

  • Canard, cochon et haricot blanc léger : pause déj pour digérer

Et maintenant, parenthèse gastronomique ! Et mini coup de gueule. Avoue t’es comme ça :

Eat
Balance balance balance !!!

J’aime pas trop ces blogs qui conseillent des endroits où dormir ou manger, à chaque fois je me dis que c’est quand même ultra subjectif comme point de vue, tu peux pas tester TOUS les restaurants ou tous les hôtels, n’est pas le Routard qui veut (ou peut) et puis je peux pas m’empêcher de penser que derrière y’a un espèce de placement de produit déguisé mais quand même présent.

Et puis surtout, je pense pas que les tops 3 des hôtels de Marrakech ou des restaurants à ne surtout pas manquer à Amsterdam, ça intéresse tant de monde que ça. Surtout que faudra me prévenir quand la bouffe néerlandaise sera devenue acceptable. Mais j’me trompe peut-être, c’est juste mon point de vue.

Tout ça pour dire que finalement moi aussi je vais faire un placement de restau mais complètement gratos c’est free c’est gratuit coco régale toi mon poulet, avec, bien évidemment,

DU CASSOULET !!!!!

Ce serait con de venir jusque-là et pas manger de cassoulet. Surtout qu’il faisait froid et gris, le temps parfait pour manger…ça :

20180922-132105-largejpg
Ça tombe bien j’avais une fissure à colmater !

Alors oui c’est gros c’est très gros mais ça se mange très bien car c’est trèèèèèèèèèèèèès bon et celui-là en particulier (encore une fois, j’en ai fait qu’un seul donc y’a de très fortes chances pour qu’il y ait des dizaines d’autres restaurants faisant un excellent cassoulet à Carcassonne (ça fait beaucoup de fois que je dis le mot cassoulet, non ?)) qui a été fait dans un super beau restaurant juste à côté de la Basilique Saint-Nazaire, c’est…

IMG_3855
L’Auberge des Lices !

Fin de la parenthèse culinaire et de mes recommandations !

  • Fromage : pas de Comté mais Château Comtal (ouais t’as vu c’est recherché)

IMG_3861

L’autre monument emblématique de la cité, c’est son Château Comtal, sur la frontière ouest des remparts. Et comme si y’en avait pas encore assez, voilà une troisième enceinte ! Pour entrer dans le Château et faire le tour des remparts en revanche, c’est payant (9€). Mais pas pour tout le monde étant donné que le site est classé Monument National (c’est d’ailleurs le second monument de province le plus visité en France, juste après…le Mont St-Michel !), ça veut donc dire gratuit pour tous les moins de 26 ans ! Qu’est que j’ai pas hâte d’avoir 27 ans.

27 ans
Moi dans trois ans

Ça c’est du château de compèt, place forte royale on peut visiter l’intérieur où des statues sont exposées et le truc sympa, c’est qu’une visite commentée de 45mn est proposée par le château à des horaires plus ou moins définis, et surtout, ça, c’est GRATUIT ! Le bon plan du jour, on dit merci qui ???

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après avoir fait le tour du château, en se baladant sur les remparts autour on peut remonter jusqu’à la basilique et je trouve que c’est là qu’on a les meilleurs points de vue sur la cité.

IMG_3902
On voit la ville…
IMG_3876
…la Basilique…
IMG_3878
…le Château…
IMG_3912
…et enfin ça !

On passe d’ailleurs devant l’amphithéâtre où apparemment chaque été un festival est organisé, mais là…y’avait pas grand monde !

IMG_3916
Faudel en concert

Et c’est une fin d’escapade, et de journée, à Carcassonne !

IMG_3947

En vrai une bonne journée suffit pour faire le tour de la ville (ça tombe bien vu que c’est tout ce qu’on avait comme temps), 11 terrains de foot c’est pas si grand que ça (ça revient à 45 terrains de volley-ball (ou encore 485 places de parkings si ça t’aide (j’en suis pas sûr après coup))). En résumé c’est une magnifique forteresse très bien conservée qui permet de se croire pendant quelques heures à la bonne vieille époque où on lançait ses seaux d’égouts dans la rue et où l’on prenait un bain tous les 36 du mois, en gros l’époque de Godfroy de Montmirail et de Jacquouille la Fripouille…et justement, c’est le moment du de la section cinéma !

  • Un peu de cinoche pour finir la brioche

Parmi les quelques films tournés dans la Cité médiévale, deux en particuliers sont restés dans les mémoires. Dans ceux qu’on peut oublier bien vite, le Robin des Bois avec Kevin Costner fait l’affaire.

Le Corniaud : de Gérard Oury, avec Louis de Funès et Bourvil – 1965

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne m’en souvenais pas parce que ça fait un moment que je ne l’ai pas revu, mais toute la dernière partie du Corniaud se déroule à Carcassonne, avec des plans notamment devant la Porte Narbonnaise, la Basilique Saint-Nazaire et dans les lices. Et à cette époque, on roulait dans la Cité comme sur le périph entre 3h30 et 4h du matin, à fond la caisse !

Les Visiteurs : de Jean-Marie Poiré, avec Christian Clavier et Jean Reno – 1993

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le plus gros succès cinéma de l’année 1993, qui est aussi le cinquième film français ayant fait le plus d’entrées toutes années confondues, a été tourné en partie en Carcassonne, pour sa partie médiévale. Le Château Comtal a été utilisé en particulier, quand Valérie Lemercier s’élance pour aller retrouver Godfroy de Montmirail ; ainsi que la porte de l’Aude que Jean Reno emprunte à cheval au début du film. Et que dire que de plus que c’est toujours une merveille, même 25 ans après ! Okayyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyyy !

okay

J’en termine avec Carcassonne, une belle découverte du Sud de la France, mais je tiens à préciser qu’autour, il y encore plein de choses à découvrir ! Parmi la foultitude de petits villages alentours, en plus de tous ceux traversés par le canal du midi et qui sentent bon le romarin, je vais finir sur quelques images d’une des plus belles bourgades de France située a à peine 50km de la Cité : Minerve !

IMG_3962

Perché sur un rocher au milieu du vide, entourés par deux canyons creusés par la Cesse et le Brian, c’est un arrêt obligé à faire si on se balade dans ce coin…et voilà pour aujourd’hui, à bientôt pour de nouvelles expéditions !

IMG_3968IMG_3973


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s